Comment poser une fenêtre ?

A défaut de faire appel à un professionel, il est tout à fait possible de poser soi-même la fenêtre de sa maison à condition d’acquérir quelques notions de base et d’avoir les outils indispensables à portée de main. La méthode à suivre reste semblable, que ce soit pour une ancienne ou une nouvelle fenêtre. Il y a juste quelques subtilités en fonction de la pose choisie.

Les outils indispensables

Pour poser une fenêtre, il faut se munir d’un bon matériel.

  • La perceuse perforeuse,
  • le niveau à bulles
  • le fil à plomb,
  • un marteau,
  • un tournevis,
  • un burin,
  • des cales en bois,
  • des pattes de fixation,
  • des pattes équerres,
  • un mètre ruban,
  • du mastic pour la finition.

Les étapes à suivre pour la pose

Pour la pose en applique, le travail commence par le dressage du mur qui va accueillir la fenêtre afin que le support soit bien régulier. Pour l’embrassure, il faudra prévoir 1 à 2 cm de plus que la dimension du tableau. La fenêtre est fixée au mur avec des clameaux et des pattes de scellement pour les côtés et des pattes équerres pour la base et le haut. Ces attaches doivent être placées à proximité des paumelles. L’utilisation d’un mastic en boudin garantira une bonne étanchéité.

Pour la pose en tunnel et en feuillure, il faut poser un nouveau dormant. Mais avant de le faire, les joints d’étanchéité ainsi que les cales d’assise doivent être mis en place. Ensuite, les battants seront positionnés sur le dormant puis l’ensemble pourra être installé dans l’ouverture et fixé avec des vis et des chevillettes au niveau des paumelles. La traverse basse ne doit jamais être percée sinon l’eau risque de s’infiltrer à l’intérieur. Du silicone en boudin permet de renforcer l’étanchéité extérieure et intérieure de la fenêtre à la fin.

La pose en rénovation est la plus facile à réaliser à condition que le cadre soit encore en bon état. Pour la réaliser, il faut suivre la même démarche que pour la pose en feuillure.