Comment prendre les mesures d’une fenêtre ?

Sans une bonne prise de mesure, il est difficile voire même impossible de changer ou d’installer correctement une nouvelle fenêtre. C’est donc une étape qui mérite d’être réalisée avec rigueur et précision. Elle doit être effectuée avant le début des travaux.

mesurer fenetre

La procédure à suivre

Pour prendre les mesures, il faut se munir d’un mètre ruban, d’une corde, d’un crayon et d’un papier. Les démarches à suivre sont les mêmes quel que soit le type de fenêtre à mettre en place. Pour ne pas se tromper, il faudra prendre trois grandeurs à partir de trois points différents au cas où le bâti est légèrement incliné : en haut, au milieu et en bas. La mesure de l’allège facilite le repérage de l’emplacement de la poignée.

Les mesures à prendre pour chaque type de fenêtre

La pose en applique est la plus populaire. La fenêtre est fixée au mur avec les pattes de scellement qu’il faut. C’est le plus approprié pour les murs en parpaing ou en brique. Son principal avantage est d’offrir une très grande ouverture. Les mesures à prendre sont au nombre de 5 : la hauteur tableau fini, la largeur tableau fini, la hauteur de l’allège et la hauteur sous plafond.

Pour la pose en tunnel, le cadre s’incruste dans le mur pour une meilleure isolation thermique. Elle est recommandée pour les murs à colombage ou en pierre. Les mesures nécessaires sont les mêmes que précédemment.

La pose en feuillure consiste à mettre en place une nouvelle fenêtre à la place de l’ancienne. Dans ce cas, il faut prendre 7 mesures différentes : hauteur et largeur du tableau, hauteur et largeur du fond, profondeur, hauteur de l’allège et hauteur sous le plafond. Pour la pose en rénovation, la fenêtre est posée sur un dormant en bois déjà en place. Pour que tout soit bien ajusté, il faut mesurer l’intérieur du bâti, aussi bien l’horizontal que la verticale.

Crédit photo : Orion menuiseries